Famille Bangladeshi en difficulté

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Famille Bangladeshi en difficulté

Message par Naurika le Sam 18 Fév - 19:36

Post-soirée du 17,  Gary Kilmer (Languedoc Solidarité avec les Réfugiés) vient de m'envoyer un mail.

En gros, la famille du Bangladesh dont il avait été question auparavant, et qui depuis était presque certaine d’être logée à Pézenas (Pézenas leur convient à cause de la proximité avec Béziers où les trois enfants ados sont scolarisés) se retrouve certainement sans logement. La personne qui devait leur louer l’appart à Pézenas s’est rétractée, et il y a grande urgence pour leur trouver un logement pour un maximum de 4 mois.
 
Je sais que nous sommes actuellement plutôt submergés et sans doute impuissants de toute manière en ce qui concerne cette famille, mais Gary et LSR cherchent désespérément -  il m’en a parlé hier soir aussi, c'est une famille qu’ils suivent étroitement depuis quelque temps, maintenant déboutée mais à laquelle la Cimade vient en aide pour faire appel.
 
Voici l'orignal  du message de Gary.

 
"Unfortunately, It seems that we have (again) a critical need to find housing for the Bangladeshi family of five (deboutées pursuing appeals helped by La Cimade). The owner of the apartment that had been offered to them in Pézenas is now showing some reluctance to proceed.  We, with support from La Cimade, are trying to reassure her but are unsure that we be successful. If that is the case, then we need to find something else very quickly for a maximum of four months. If you think AMI might be able to help please contact me by email with whatever questions you may have.

I will let you know if we are successful in resolving the situation in some other way."

Naurika

Messages : 41
Date d'inscription : 17/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Famille Bangladeshi en difficulté

Message par Naurika le Jeu 23 Fév - 9:48

J'ai contacté Gary Kilmer hier soir, en les remerciant d'être venus vendredi. .
 
Il dit que ce n'est pas un problème de ne pas avoir les avoir présentés, ils étaient venus pour nous soutenir et nous encourager et maintiennent leur volonté de coopérer à l'avenir si l'occasion se présente.

En ce qui concerne la famille du Bangladesh: le problème vient d'être résolu, en espèrant que cette fois c'est la bonne. Il explique aussi que pour ce cas particulier, ils ont pu être exacts en parlant d'une durée de 4 mois, parce que la Cimade s'est engagée à leur trouver une place dans leur logement non-CADA avant la fin de l'année scolaire en cours. En même temps ils (la Cimade) poussent au maximum pour faire avancer leur dossier.

Dans son message,  il fait aussi le point sur deux autres familles que LSR a beaucoup aidé récemment: une famille Georgienne (dont le dossier vient dêtre reculé de 6 mois, heureusement la famille qui les accueille peut prolonger l'hébergement!) - mais cela veut dire que LSR doit aussi prolonger de 6 mois soutien, accompagnement et aide alimentaire pour cette famille.

Quant à une famille Albanaise de 5 personnes (dont il a été question précédemment, il semble qu'il y a eu beaucoup de problèmes de toutes sortes avec cette famille), ils n'ont toujours nulle part où aller et la Cimade de Claparède qui les a aussi accompagnés depuis longtemps, mais renonce plus ou moins. Une fois qu'ils seront partis du CADA, ils n'auront plus droit à toute aide juridique quelconque. LSR s'est résigné à admettre qu'ils ne peuvent plus rien pour cette famille, mais espèrent qu'ils finiront par s'en sortir.

Une petite parenthèse: C'est sûr que (comme dans nos propres vies d'ailleurs), ça arrive  de faire tout ce qu'on peut pour des personnes jusqu'au point où on doit accepter qu'on ne peut plus rien, et qu'il faut lâcher prise pour pouvoir se déployer ailleurs, là où on pourra être plus efficaces.
J'ai inclus le point qui a été fait sur les deux autres familles, simplement pour donner des exemples sur ce qui nous attend peut-être, le genre de situation auxquelles nous pouvons être confrontés à l'avenir.


Voici donc l'original du message de Gary:

Not being introduced is not a problem for us.  We were there to support/encourage the new association, not to promote our own.  We remain eager to cooperate wherever we can.

Our problem with the Bangladesh family has just been resolved -- I hope that this time the solution will "stick".  In this case we are able to state a firm end date because La Cimade has committed to having a place for them in their non-CADA section before the end of the school year.  In the meantime they will be pushing their legal case forward.

We are always careful to establish an end date with some confidence, though certainty is never possible.  The Georgian family we are already housing just had the expected date of their court decision pushed back by six months.  Fortunately we have a host family for them that will accommodate that sort of change.  We will have to adjust ourselves to providing food and personal support for that long. 

I expect that the Albanian family of five I mentioned before is still without a place to go.  The problem there is that even their "champion" at Claparede could not be very positive about their prospects for eventually receiving refugee status -- and, once they leave the CADA, they are unlikely to receive any more legal assistance.  That is more than we can deal with. We just hope that something good will turn up for them.


Our problem with the Bangladesh family has just been resolved -- I hope that this time the solution will "stick".  In this case we are able to state a firm end date because La Cimade has committed to having a place for them in their non-CADA section before the end of the school year.  In the meantime they will be pushing their legal case forward.

We are always careful to establish an end date with some confidence, though certainty is never possible.  The Georgian family we are already housing just had the expected date of their court decision pushed back by six months.  Fortunately we have a host family for them that will accommodate that sort of change.  We will have to adjust ourselves to providing food and personal support for that long. 

I expect that the Albanian family of five I mentioned before is still without a place to go.  The problem there is that even their "champion" at Claparede could not be very positive about their prospects for eventually receiving refugee status -- and, once they leave the CADA, they are unlikely to receive any more legal assistance.  That is more than we can deal with. We just hope that something good will turn up for them.

Naurika

Messages : 41
Date d'inscription : 17/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum